Odile Jacob publie

Denis Crouzet

Charles Quint Empereur d’une fin des temps

Charles Quint règne sur presque toute l’Europe, de l’Espagne aux Pays-Bas, de l’Allemagne à la Franche-Comté, de la Lombardie à la Sicile. Au-delà des mers, il conquiert les vastes territoires des Empires aztèque et inca.

Mais, en quelques années, la chrétienté se divise, en proie à la sédition religieuse. C’est un portrait inattendu de l’Empereur que dresse ici Denis Crouzet : rêvant d’une monarchie chrétienne universelle, Charles Quint est déchiré entre son désir de paix et les devoirs de gloire que lui imposent son rang et son sang.

En quelques années, de 1545 à 1552, ce souverain à la puissance inégalée voit s’effondrer le monde et s’ouvrir des temps de violence et de peurs.

Denis Crouzet est professeur d’histoire du XVIe siècle à l’université Paris-Sorbonne. Ses travaux portent sur les imaginaires de paix et de violence à la Renaissance.