Odile Jacob publie

Paul-André Rosental

L'Intelligence démographique Sciences et politiques des populations en France (1930-1960)

Pourquoi la démographie est-elle une composante de la culture politique française ? Comment est-elle devenue un enjeu de l'identité nationale ? La France a vu naître à la Libération un institut de recherche étatique spécialisé, l'INED, qui, à ses débuts, a souvent défendu la cause nataliste. Comment ce recoupement entre une idéologie, une science et une institution s'est-il mis en place ? Quel fut le poids des héritages de la IIIe République et de Vichy dans sa formation ? Quelles furent par la suite les implications de cette genèse controversée ? S'appuyant sur les archives de l'INED, pour la première fois étudiées en profondeur, Paul-André Rosental analyse l'articulation entre les théories et les politiques démographiques et familiales des années 1930 à 1960. Il propose une réflexion sur les liens entre science et État. Voici enfin une histoire rigoureuse de la science et des idéologies démographiques dans la France contemporaine.

Paul-André Rosental, maître de conférences à l'EHESS et chercheur associé à l'INED, travaille sur l'histoire sociale et politique des populations. Son précédent livre, Les Sentiers invisibles, portait sur la place de l'exode rural dans l'histoire contemporaine de la France.