Odile Jacob publie

Michel Cartier

La Chine et l’Occident Cinq siècles d'Histoire

Faut-il avoir peur de la Chine ? Dernier grand pays gouverné sans interruption depuis plus de soixante ans par un Parti communiste, la République populaire de Chine ne nourrit plus les rêves politiques des Occidentaux, mais devrait-elle susciter leur crainte ?

Le pays qui basculait, en 1949, dans la révolution de Mao n’a plus rien à voir avec la Chine d’aujourd’hui, en passe de devenir la première puissance économique de la planète. La vie des Chinois s’en trouvera-t-elle changée ? Vont-ils adopter un mode de vie semblable au nôtre et se transformer en un milliard et demi de consommateurs ? Ou bien cette position hégémonique conduira-t-elle la Chine à imposer sa loi et ses valeurs traditionnelles aux autres pays ?

Si la scène internationale est actuellement dominée par l’affrontement entre les nations occidentales et un monde musulman tenté par l’intégrisme, il n’est pas exclu qu’une Chine promue superpuissance puisse représenter, à plus ou moins long terme, un défi, voire une « menace » pour le reste du monde.

Michel Cartier est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), spécialiste de la Chine et du Japon. Il a notamment dirigé La Chine entre amour et haine