Odile Jacob publie

Éric Nataf

Le Mal par le mal

Dans un immeuble perdu de banlieue, un cadavre curieusement mutilé est retrouvé. L’homme est médecin. On appelle les pompiers. Et puis la police. Le commissaire Léo Dix arrive. Autour du corps, un silex, quatre bombes de déodorant, des seringues, de l’insuline, trois petites boules blanches. Et puis un ours en peluche. Étrange, cet ours… Très vite, Dix remonte la piste d’un meurtre similaire, survenu trois ans plus tôt. Et parmi les pièces à conviction, il retrouve encore trois petites boules blanches. Et une voiture de pompiers… qui lui a appartenu. Et si tout cela n’était qu’une vaste mise en scène ?

Et si c’était lui, le policier, qui était visé ? La clé de l’énigme, il la trouvera en cherchant du côté de l’homéopathie.

Après Autobiographie d’un virus, où les virus s’emparaient de nos gènes, Éric Nataf invente une effrayante machination en forme de descente aux enfers et s’affirme comme le nouveau maître du thriller médical à la française.