Odile Jacob publie

Janine Mossuz-Lavau, Anne de Kervasdoué

Les femmes ne sont pas des hommes comme les autres

Les changements survenus dans la seconde partie du XXe siècle ont considérablement éloigné les femmes du profil adopté par leurs mères. Aujourd'hui, les femmes ne sont plus très loin de former la moitié de la population active; elles ont investi en masse l'enseignement supérieur; elles ont délaissé les bancs de l'Eglise et, armées de la législation sur la contraception et la dépénalisation de l'avortement, elles sont devenues libres de leur corps. Toutes ces transformations conduisent-elles à tracer le portrait d'une femme qui serait devenue le clone de l'homme ? On peut se poser la question si l'on se souvient des propos des féministes dans les années 1970 qui reprenaient les thèses « égalitaristes » de Simone de Beauvoir. Plus récemment, certains sont allés jusqu'à annoncer la venue d'une société « androgyne ». Mais qu'en pensent les femmes et les hommes de ce pays ? Comment les femmes se voient-elles par rapport aux hommes ? Comment se définissent-elles et décrivent-elles leurs compagnons ? Pour réponse à ces questions, Janine Mossuz-Lavau et Anne de Kervasdoué ont effectué une longue enquête auprès d'une centaine de femmes aux statuts les plus divers (âge, profession, provenance, géographique, état de vie, etc.). Il en ressort une prise de conscience très aiguë de ce qu'est aujourd'hui l'identité féminine. Politologue, Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherche au CNRS et à la fondation nationale des Sciences politiques. Elle a publié Les Français et la politique (Odile Jacob, 1994). Anne de Kervasdoué, gynécologue, a déjà publié Questions de femmes et Questions d'hommes (Odile Jacob, 1996).