Odile Jacob publie

Richard P. Feynman

Vous y comprenez quelque chose, Monsieur Feynman ?

En avril 1963, le prix Nobel de physique Richard P. Feynman est invité à l'université de Washington, à Seattle, pour donner des conférences sur les sujets généraux qui lui tiennent alors à coeur. On y retrouve ce théoricien de haut vol parlant de science bien sûr, mais surtout des rapports entre raison et foi religieuse, des soucoupes volantes, des phénomènes paranormaux, de la responsabilité des scientifiques face à l'humanité, de la confiance qu'on peut accorder aux hommes politiques. Derrière le scientifique perce le brillant causeur, le séducteur plein d'humour et de mordant, l'esprit libre. Voici donc, grâce à un document exceptionnel révélé pour la première fois au public français, Feynman tel qu'en lui-même. En toute liberté. Prix Nobel de physique Lauréat, en 1965, du prix Nobel de physique pour ses travaux sur l'électrodynamique quantique, Richard P. Feynman a aussi joué, alors qu'il était encore très jeune, un rôle important dans le projet Manhattan, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Plus tard, il a contribué à expliquer le désastre de la navette américaine Challenger. À côté de ses travaux scientifiques majeurs - dont l'invention des fameux diagrammes qui ont révolutionné les modes de raisonnement et de calcul en physique -, il s'est aussi rendu célèbre pour ses dons de pédagogue.