Odile Jacob publie

Steven Weinberg

Le Rêve d'une théorie ultime Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Paul Mourlon avec la collaboration scientifique de Jean Bricmont.

Depuis l'invention des religions monothéistes, l'humanité poursuit le rêve d'une théorie ultime, d'une loi unique de l'univers. Steven Weinberg décrit comment ce rêve a pris forme lorsqu'on a commencé d'unifier les lois fondamentales gouvernant les constellations d'étoiles comme les particules élémentaires : électromagnétisme d'abord, théorie électrofaible ensuite, puis modèle standard qui ne laisse plus qu'une seule force en dehors de son champ, la gravitation. Et il évoque enfin ce à quoi une théorie ultime pourrait bien ressembler. Mais voilà, pour réaliser le rêve d'une théorie ultime, il reste encore à découvrir de nouvelles particules élémentaires, donc construire des Super-Collisionneurs Supraconducteurs. L'Europe l'a fait. Le rêve d'une théorie ultime est devenu un rêve européen. Professeur de Science à l'Université du Texas à Austin, Steven Weinberg a reçu le prix Nobel en 1979 pour ses travaux en physique des particules élémentaires.