Odile Jacob publie

Anthony Rowley, Fabrice d'Almeida

Quand l’histoire nous prend par les sentiments

Il ne faut pas avoir peur des émotions collectives, ces formidables moteurs de l’histoire. Avec un véritable talent de conteurs, Anthony Rowley et Fabrice d’Almeida font revivre les grands événements à travers le vécu des contemporains, les puissants et les dirigeants, mais aussi les humbles et les anonymes.

De la panique à Pompéi à l’hébétude du 11 septembre 2001, de la fièvre de la ruée vers l’or à l’angoisse des Londoniens secoués par les crimes de Jack l’Éventreur, de l’enthousiasme au moment de la chute du mur de Berlin à l’espoir suscité par l’élection de Barack Obama en 2008, voici vingt histoires de l’histoire qui rendent aux sentiments leur juste place.

Grâce à cette approche inédite, une image réaliste et savoureuse du passé surgit. Elle révèle la fabrique des sentiments collectifs, ce mécanisme par lequel les sociétés traversent les grandes mutations, les crises et les guerres, les révolutions scientifiques et les changements dans les mœurs.

Longtemps historien à Sciences Po Paris, Anthony Rowley a publié de nombreux ouvrages, notamment sur la gastronomie, comme Une histoire mondiale de la table.

Fabrice d’Almeida, professeur à l’université Panthéon-Assas (Paris-II), est spécialiste de la propagande et du nazisme. Son dernier ouvrage paru est Ressources inhumaines. Les gardiens des camps de concentration et leurs loisirs.
Ensemble, ils ont précédemment signé Et si on refaisait l’histoire ?