Odile Jacob publie

Lionel Naccache

L'Homme réseau-nable Du microcosme cérébral au macrocosme social

Une crise d’épilepsie est un phénomène au cours duquel plusieurs régions cérébrales se mettent à trop communiquer entre elles pour finalement échanger des informations pauvres et stéréotypées. Le fonctionnement de ces régions cérébrales perd en complexité, et les spécificités qui permettaient de les distinguer s’amenuisent. Un peu comme certaines rues commerçantes des sociétés mondialisées qui finissent par toutes se ressembler et ne permettent plus de savoir dans quel pays on se trouve.

Dans ce nouveau livre, Lionel Naccache compare la crise d’épilepsie cérébrale, microcosmique, et la crise, macrocosmique, que vit notre monde – qu’il nomme le « paradoxe du voyage immobile » : ce contraste entre, d’une part, une accélération et une facilité inédites des possibilités de voyager et, d’autre part, une atténuation sans cesse croissante de l’expérience de dépaysement.

À partir de cette analogie, il nous fait découvrir en quoi notre monde contemporain dispose d’un potentiel de conscience jamais atteint auparavant, mais également pourquoi il est exposé à des fragilités qui se manifestent dans les crises traversées aujourd’hui par les sociétés occidentales : mondialisation, retour du religieux, réduplication du monde à l’identique en plusieurs points du globe, crises des démocraties…

Cette approche inédite le conduit également à proposer un ensemble de mesures destinées à soigner et surtout à prévenir l’épilepsie des sociétés, de la même façon que l’on soigne et prévient l’épilepsie d’un individu.

Lionel Naccache est neurologue, professeur de médecine à la Pitié-Salpêtrière, directeur d’une équipe de recherche à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM). Il est l’auteur du Nouvel Inconscient, de Perdons-nous connaissance ? et d’Un sujet en soi, qui ont été de grands succès.