Odile Jacob publie

Louis Mermaz

Il faut que je vous que dise Mémoires

« En chacun de nous il y a plusieurs vies. Me raconter, c’est aussi retracer l’histoire d’une génération, témoigner de ce que j’ai vu, des événements, des hommes et des femmes.
Je veux faire ici le récit de mes joies, de mes espoirs, des attentes, des bonheurs, des frustrations, des échecs et des douleurs immenses.
Puis il y a eu mes premiers combats, ma rencontre avec François Mitterrand, les campagnes, le coup d’État du 13 mai 1958, la longue route que nous avons suivie jusqu’à la victoire du 10 mai 1981 et à la présidence de l’Assemblée nationale, mes fonctions gouvernementales. » L. M.

De François Mitterrand à François Hollande, une histoire où le récit d’un engagement politique se conjugue au talent très personnel d’un écrivain.

Louis Mermaz, agrégé d’histoire, enseignant, a été secrétaire général adjoint de l’UDSR (Union démocratique et socialiste de la Résistance) que présidait François Mitterrand. Il a fondé à ses côtés après 1958 la Convention des institutions républicaines et est devenu à partir de 1971 l’un des dirigeants du Parti socialiste.
Député de l’Isère, maire de Vienne et président du conseil général, il a présidé l’Assemblée nationale de 1981 à 1986, puis son groupe de 1988 à 1990. Il a occupé diverses fonctions ministérielles, l’Équipement, les Transports, l’Agriculture (1990 à 1992) et, porte-parole du gouvernement, a été chargé des relations avec le Parlement. Il a été sénateur de 2001 à 2011, se consacrant à la défense des droits de l’homme et se battant pour une politique de l’immigration conforme à la tradition française.