Odile Jacob publie

Laurent Schwartz

Un mathématicien aux prises avec le siècle

Laurent Schwartz fut avec Jean-Paul Sartre la figure même de l'intellectuel engagé dans l'après-guerre. Médaille Fields de mathématiques, il est considéré comme l'un des mathématiciens majeurs de ce siècle. Ses mémoires nous dévoilent, de manière très émouvante et avec la plus grande sincérité, l'un et l'autre versants de son existence. Il nous raconte comment, très jeune, il a reconstruit, à son usage personnel, tout l'édifice des mathématiques et comment cette « cathédrale » lui a permis de faire ses découvertes. Il nous raconte aussi comment il a découvert le trotskysme avant-guerre à l'École normale de la rue d'Ulm et comment, à cause de cela, il ne s'est pas engagé dans la Résistance, mais s'est caché, cessant les mathématiques afin de rester en alerte. Il raconte encore son militantisme d'après-guerre, contre la guerre d'Indochine, la guerre d'Algérie, la guerre du Vietnam et la dictature en Union soviétique. 

Unité de ces deux facettes, Laurent Schwartz s'est impliqué dans la réforme de l'enseignement des mathématiques à tous les niveaux, scolaires et universitaires, pour promouvoir l'esprit de recherche. Ses mémoires nous font découvrir l'une des figures intellectuelles majeures de ce temps.