Odile Jacob publie

Claire Brisset, Bernard Golse

L'école à 2 ans : est-ce bon pour l'enfant ?

En France, les enfants peuvent entrer en maternelle dès l’âge de 2 ans. C’est le moment où ils acquièrent leur individualité, où ils se construisent physiquement et psychiquement. Ils organisent leurs relations avec leurs parents, puis avec le groupe et acquièrent le langage. Mais ce sont encore des « bébés » : ils ont besoin de sommeil, d’attention, de protection et d’affection. L’école d’aujourd’hui est-elle adaptée pour ces petits ? Quel est pour eux le meilleur mode d’accueil qui permet de respecter leurs besoins fondamentaux ? On sait que les étapes ultérieures du développement ne peuvent être réussies que si les précédentes se sont réalisées dans de bonnes conditions. Avant d’entrer à l’école, l’enfant doit acquérir sa sécurité interne. C’est une pièce essentielle du « droit à l’enfance ».

Autour de Claire Brisset, ancienne défenseure des droits des enfants, de Bernard Golse, professeur de pédo-psychiatrie, et de Boris Cyrulnik, psychiatre, spécialiste de l’attachement, les meilleurs spécialistes de l’enfance sont réunis : les psychiatres Roger Misès et Geneviève Haag, le pédiatre Julien Cohen-Solal, le linguiste Alain Bentolila, Martine A. Pretceille, professeur des sciences de l’éducation, et Hubert Montagner, spécialisé dans les rythmes du très jeune enfant. Ils nous éclairent sur le développement de l’enfant et donnent leurs arguments pour convaincre que, dans la grande majorité des cas, la scolarisation précoce néglige les besoins fondamentaux des enfants.