Odile Jacob publie

Daniel Sibony

Islam, phobie, culpabilité

Le problème entre l’islam et les autres n’est-il pas surtout aggravé par l’interdit d’en parler ? Par la censure dont on le couvre et par la façon étrange dont l’Occident le gère, en l’intégrant à une éthique de la faute, qui est ici analysée comme un symptôme majeur : la culpabilité perverse ?

Il s’ensuit, selon Daniel Sibony, une phobie qui a en fait très peu à voir avec l’islam. Lequel, comme tant d’autres formations religieuses et culturelles, a ses problèmes, que les hommes réels tentent de résoudre comme ils peuvent, y compris par des essais de révolution.

Sans doute fallait-il un auteur, dont la langue maternelle est l’arabe, pouvant lire le Coran dans le texte, arrivé en France à 13 ans, connaissant la Bible en hébreu, ayant vécu les problèmes de l’immigration et ayant fait des recherches sur les trois monothéismes et sur le conflit du Proche-Orient pour tenter de formuler de façon neuve et bienveillante ce qui lui semble être le problème majeur entre l’islam et le monde occidental.

Daniel Sibony est psychanalyste, auteur de nombreux ouvrages.