Odile Jacob publie

Bernard Kouchner, Patrick Aeberhard, Jean-Pierre Daulouède, Bertrand Lebeau Leibovici, William Lowenstein

Toxic

« Que faire avec les toxicomanes ?
Attendre que ça passe, les mettre en prison, les pousser vers la psychanalyse ?
Parce que nous constations tous les jours que les pratiques officielles ne marchaient pas, nous, cinq médecins, une courte bande, un vrai gang, nous nous sommes indignés, nous avons résisté.
Ce livre raconte l’histoire de cette obstination, de cette volonté commune de ne pas rejeter les toxicomanes dans les ténèbres de leurs pratiques.
Aucun d’entre nous n’est adepte des drogues ; nous sommes partisans de la réduction des risques pour les usagers et croyons que tous les toxicomanes méritent notre attention et nos soins.
Nous n’avons pas forcément les mêmes choix de vie ni les mêmes opinions politiques, mais l’audace qui nous tient depuis plus de trente ans n’est toujours pas apaisée.
Drogues licites et toxiques interdits, dépénalisation ou légalisation, trafic à l’échelle mondiale, Internet, épidémie actuelle des opiacés… : nous n’avons pas désarmé, notre combat continue. » B. K.

Bernard Kouchner est gastro-entérologue, créateur de Médecins sans frontières (MSF) et de Médecins du monde (MDM) et professeur de santé publique au CNAM. Il a été ministre de la Santé, puis ministre des Affaires étrangères et européennes et secrétaire adjoint de l’ONU (Kosovo).

Patrick Aeberhard, cardiologue, ex-président de MDM, est un des fondateurs de l’International Harm Reduction Association (IHRA), devenue Harm Reduction International (HRI). Il est ancien professeur associé de droit de la santé à l’université Paris-VIII.

Jean-Pierre Daulouède, psychiatre addictologue, dirige le centre d’addictologie et de réduction des risques Bizia, à Bayonne, et organise tous les deux ans le colloque international ATHS (Addiction Toxicomanie Hépatites Sida) à Biarritz.

Bertrand Lebeau Leibovici, médecin addictologue aux hôpitaux de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) et Saint-Antoine (Paris), milite pour la réduction des risques au sein d’associations d’usagers (ASUD) et de médecins.

William Lowenstein, interniste et addictologue, est président de SOS Addictions, l’association qu’il a lancée en 2002 pour promouvoir l’information, la prévention, la réduction des risques et la médecine des addictions. Il est le fondateur en 2017 du premier E-Congrès national sur les addictions.

Caroline Brizard est journaliste, longtemps au Nouvel Observateur.