Odile Jacob publie

Edward N. Luttwak

La Grande Stratégie de l’empire byzantin

Pourquoi donc Byzance a-t-elle survécu deux fois plus longtemps que Rome, son équivalent d’Occident ? Cette endurance extraordinaire est d’autant plus remarquable qu’elle n’était favorisée ni par la géographie ni par une prépondérance militaire.

Selon Edward Luttwak, cette performance est due à l’habileté de ses souverains qui ont su s’adapter aux circonstances et inventer de nouveaux moyens de faire face à leurs ennemis successifs. La stratégie reposait donc moins sur la force militaire que sur la persuasion. Et, même au combat, les Byzantins étaient moins portés à détruire leurs adversaires qu’à les contenir. Apparue au ve siècle face à la formidable menace représentée par les Huns d’Attila, vaincus avec un minimum de forces, cette méthode a continué à s’affiner au fil des siècles.

Edward Luttwak analyse avec une extraordinaire précision tous les aspects de cet incomparable art de la guerre, étudiant aussi bien la religion et le pouvoir à Byzance que sa diplomatie, ses pratiques dynastiques, ses armes, sa tactique, son système fiscal ou encore ses méthodes d’espionnage.

La « résilience » de Byzance : une leçon pour les grandes puissances de demain ?

Auteur notamment du Grand Livre de la stratégie et de La Grande Stratégie de l’Empire romain, Edward Luttwak est l’un des spécialistes de stratégie et de géopolitique les plus respectés à l’échelle internationale. Il travaille notamment au Centre d’études stratégiques et internationales de Washington.