Odile Jacob publie

Jean Nagle

Un orgueil français La vénalité des offices sous l’Ancien Régime

Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour leurs services publics ? Pourquoi y tiennent-ils plus qu’à tout ? Et pourquoi les vilipendent-ils à la moindre occasion ?

Jean Nagle montre que, sous l’Ancien Régime, la fonction publique était à vendre : la justice, la police, les finances, la guerre, la « maison du roi » étaient assurées par ceux qui pouvaient en acheter la charge. Ces offices conféraient à leurs titulaires une dignité qu’ils pouvaient opposer à l’honneur des nobles. Jusqu’à l’affrontement du tiers-état et de la noblesse lors de la Révolution française.

Ce livre met en scène les dizaines de milliers d’hommes qui ont assuré les services publics et exercé l’autorité de l’État sous l’Ancien Régime. Il montre comment la vénalité des offices fut une passion française.

Jean Nagle, historien, est chercheur honoraire à l’Institut d’histoire des mondes contemporains de l’École normale supérieure.