Odile Jacob publie

Jean-Pierre Hansen, Jacques Percebois

Transition(s) électrique(s) Ce que l'Europe et les marchés n'ont pas su vous dire Préface de Gérard Mestrallet

L’électricité n’en est pas à sa première mue. Après avoir éclairé nos villes, fait rouler des trains à grande vitesse, modernisé l’agriculture, elle guide à distance la main du chirurgien ou la trajectoire des missiles…
Faisant le récit de cette incroyable saga, ce livre rappelle que l’électricité, non stockable, n’est pas un bien comme un autre.
Cette particularité explique les difficultés de la libéralisation du secteur électrique dans les années 1990 alors que l’Europe voulait en faire l’outil de son renouveau.
Confrontée aujourd’hui à la crise et aux enjeux environnementaux, l’Europe de l’énergie peine à voir le jour. Comment lui permettre  de se concrétiser ? Avec quelle part pour les énergies renouvelables et le nucléaire ? Et de quel nucléaire parle-t-on ? Telles sont les questions qui traversent ce livre destiné tant au décideur
qu’au citoyen-consommateur.
 JEAN-PIERRE HANSEN, ingénieur et économiste, a dirigé pendant plus de vingt ans de grandes sociétés d’énergie et de services. Il a été professeur à l’École polytechnique et à l’Université catholique de Louvain. Il est aujourd’hui membre de l’Académie royale de Belgique et membre correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques.
JACQUES PERCEBOIS est professeur émérite à l’université de Montpellier, fondateur et directeur du Creden (Centre de recherche en économie et droit de l’énergie). Directeur scientifique de la chaire Économie du climat de l’université Paris-Dauphine, il est souvent consulté comme expert de l’énergie par les pouvoirs publics.
GÉRARD MESTRALLET est président du conseil d’administration d’Engie.