Odile Jacob publie

Maurice Sachot

Quand le christianisme a changé le monde I. La subversion chrétienne du monde antique

24 août 410 : la ville de Rome est mise à sac par Alaric Ier, roi des Wisigoths. 11 septembre 2001 : les Twin Towers s’écroulent, frappées par deux avions détournés par des terroristes. Dans le premier cas, la civilisation de l’Antiquité achève de s’écrouler ; dans le second, c’est la suprématie de l’Occident qui vacille.

Entre ces deux dates, Maurice Sachot explore ce qui fait le fond même de la « civilisation » occidentale. Pour lui, même la sécularisation et la laïcisation qui semblent caractériser l’emprise que l’Occident a acquise sur le monde se définissent par référence au christianisme. C’est donc l’histoire de cette christianisation du monde qu’il raconte ici, privilégiant l’époque où tout s’est constitué, au basculement de l’Antiquité.

Comment le christianisme s’est-il constitué et comment, ainsi, a-t-il transformé le monde ? Quels sont, par-delà les pays, les communautés, les époques, les traits qui ont fait la civilisation dite occidentale ? Venue de l’histoire des religions, une étonnante synthèse pour éclairer les débats d’aujourd’hui.

Après avoir enseigné les langues patristiques à la Faculté de théologie catholique de Strasbourg, Maurice Sachot enseigne la philosophie ancienne à l’université Marc-Bloch et les sciences de l’éducation à l’université Louis-Pasteur. Il a notamment publié L’Invention du Christ.