Odile Jacob publie

Maurice Kriegel-Valrimont, Olivier Biffaud

Mémoires rebelles

Antifasciste, syndicaliste, résistant, puis dirigeant du Parti communiste français, avec lequel il a rompu en 1960, Maurice Kriegel-Valrimont s'est trouvé au centre d'événements qui ont marqué notre histoire. Sa vie a traversé le siècle. Né en 1914, il se trouve en 1944, à la libération de Paris, au commandement national des Forces françaises de l'intérieur. 

Député de Meurthe-et-Moselle pendant toute la IVe République, il exerce les fonctions de vice-président de la Haute Cour de justice. Jugeant le temps venu de verser quelques pièces inédites au dossier de ce siècle, il se confie à Olivier Biffaud, journaliste au Monde, pour donner à comprendre les raisons de son long combat victorieux contre le stalinisme et celles qui lui ont fait préférer la « mort politique » à la complicité avec un dogmatisme criminel sans rien abandonner de l'idéal de ses vingt ans.