Odile Jacob publie

Pierre Grosser

Traiter avec le diable ? Les vrais enjeux de la diplomatie au XXIe siècle

Parler avec l’ennemi, comprendre ses perceptions et ses objectifs, chercher à résoudre des conflits, telles sont les raisons d’être de la diplomatie.

Mais à quoi sert-elle encore quand l’ennemi a pris les traits du diable, à l’instar d’un Ben Laden, d’un Saddam Hussein ou, plus récemment, d’un Bachar el-Assad ? Comment expliquer le succès de cette rhétorique du bien et du mal depuis quelques décennies ? Et peut-on penser autrement les relations internationales aujourd’hui ?

Dans cet essai ambitieux et foisonnant, Pierre Grosser puise dans l’histoire, l’actualité internationale et même la psychologie pour mettre au jour les impasses du processus de diabolisation. Il montre comment celui-ci se nourrit des « leçons de l’histoire » – de la « capitulation » de Munich à la guerre froide – légitimant ainsi toutes les danses de la guerre juste. Il analyse aussi les prismes cognitifs qui rendent difficiles les interactions avec l’adversaire, une fois celui-ci diabolisé. Enfin, dénonçant les mythes d’une sécurité totale et d’une stratégie parfaite, Pierre Grosser rappelle la complexité des choix qui s’offrent à nos dirigeants et redonne ainsi tout son sens à l’action diplomatique.

Pierre Grosser est historien, spécialiste de l’histoire des relations internationales et du monde post-guerre froide. Il enseigne à Sciences Po et est membre de son Centre d’histoire. Il a été directeur des études de l’Institut diplomatique du ministère des Affaires étrangères (2001-2009) et a publié de nombreux ouvrages. Le dernier, 1989, l’année où le monde a basculé (Perrin, 2009) a reçu le prix des Ambassadeurs 2010.