Odile Jacob publie

Dominique Mongin

Dissuasion et Simulation De la fin des essais nucléaires français au programme Simulation

Quelles conséquences le renoncement par la France, au milieu des années 1990, à mener des essais nucléaires en vraie grandeur (comme elle l’avait fait pendant une trentaine d’années) a-t-il sur les fondements de la crédibilité technique, et donc politique, des forces nucléaires françaises ?

Cet ouvrage retrace l’histoire du passage de la fin des essais nucléaires en Polynésie française au programme Simulation. Il explique comment le programme Simulation est devenu l’outil ultime de garantie de la dissuasion nucléaire, sans que celle-ci soit pour autant virtuelle, sinon elle ne serait pas opératoire. Il montre combien les enjeux d’un tel programme sont considérables, sur les plans tant géostratégique, diplomatique, technologique, politique, administratif que militaire.

La dissuasion nucléaire française est depuis lors entrée de plain-pied dans l’ère de la « simulation ». Cette révolution, imposée à l’époque par l’autorité politique, et sans réelle concertation, a été rendue possible par des évolutions technologiques majeures que les scientifiques et ingénieurs français avaient su anticiper dès le début des années 1960.

S’appuyant sur l’exploitation inédite de sources écrites et orales, ce livre, profondément novateur, éclaire cette révolution scientifique et stratégique.

Dominique Mongin, docteur en histoire, connaît bien l’organisation et le fonctionnement de l’appareil de défense français, ayant notamment travaillé au Secrétariat général de la défense nationale (service du Premier ministre), au cabinet du ministre de la Défense et au Centre des hautes études de l’armement. Il enseigne au Centre interdisciplinaire d’études sur le nucléaire et la stratégie à l’École normale supérieure (ENS Ulm).