Odile Jacob publie

Geneviève Delaisi de Parseval

La Part de la mère

Dans la Part du Père (1981), Geneviève Delaisi déchiffrait la réalité physique et psychique de la paternité. Revenant aujourd'hui à un thème qui lui est cher (la "fabrication" et l' "élevage" des bébés), elle clôt son cycle par la condition maternelle. A travers son activité clinique dans un service hospitalier de gynécologie-obstétrique, Geneviève Delaisi entend au quotidien des mères, des parents qui déroulent devant elle des fragments de vie, histoires parfois incroyables, mélange de réalité, de vérité et d'actualité dont elle interroge le sens. Et qui toutes peuvent constituer des jalons pour une mythologie de la maternité. La Part de la Mère est donc le récit d'une trentaine de ces histoires, véritables "nouvelles" cliniques, dans un lieu qui fonctionne à la fois comme une gigantesque horloge et comme un formidable révélateur de notre société. Cela conduit Geneviève Delaisi à réfléchir par exemple à la manière dont le phénomène de l'exclusion peut se conjuguer au féminin: à émettre l'hypothèse que dans certains cas les mères sont peut-être les vraies prolétaires des temps modernes; à s'interroger sur les conséquences du diagnostic prénatal qui peut conduire à des interruptions médicales de grossesses; ou encore à réfléchir sur la spécificité du deuil périnatal (quel est le travail de deuil de parents qui perdent un bébé in utero, avant la naissance?)

Un essai poignant et stimulant sur la maternité saisie par la médecine et par la loi.

Psychanalyste, Geneviève Delaisi a publié aux Editions Odile Jacob Enfant de personne (1994).