Odile Jacob publie

Marc Abélès

Carnets d'un anthropologue De Mai 68 aux Gilets jaunes

« Je suis en train d’écrire un texte qui intègre des aspects de mon expérience d’anthropologue politique — et qui trouve son origine dans un autre grand mouvement social, celui de Mai 68, auquel j’ai activement participé — quand les Gilets jaunes font irruption dans la vie politique.

Au cœur de cette réflexion a surgi — incontournable — le fait que les humains, qu’on a dits si souvent enclins à obéir, à se soumettre, à plébisciter l’autorité et l’homme providentiel, manifestent une inclination puissante à s’assembler, non seulement pour débattre, mais aussi pour agir.

L’anthropologie du temps présent offre de précieux instruments pour appréhender les tensions et les soubresauts qui se font jour un peu partout aujourd’hui.

Je relate dans ce livre la manière dont s’est imposée l’urgence de porter un regard différent sur le pouvoir et les lieux d’où s’énonce une parole citoyenne. »
M. A.

Une anthropologie de la politique pour comprendre ce qu’est la prise de parole publique, émergence d’une expression démocratique.

Marc Abélès est anthropologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Il est l’auteur de Jours tranquilles en 89, Les Nouveaux Riches. Un ethnologue dans la Silicon Valley, et Un ethnologue à l’Assemblée qui a été un grand succès.