Odile Jacob publie

François Ost

Raconter la loi Aux sources de l’imaginaire juridique

Qu’est-ce que les mythes et les grands archétypes de la littérature universelle nous enseignent sur l’origine et le destin du droit ? La donation de la loi du Sinaï, l’invention de la justice chez Eschyle, la révolte de conscience d’Antigone, la souveraineté de l’individu pour Robinson Crusoé, les paradoxes de la liberté chez Faust, la déchéance de la loi avec Kafka : telles sont les étapes majeures d’un parcours narratif aux sources d’un imaginaire juridique trop souvent méconnu. Entre le « tout est possible » du récit et le « tu ne dois pas » de la loi, l’institution du social ne cesse de s’inventer des formes inédites. Au rebours d’une vision formaliste ou moraliste du juridique, ce livre poursuit une grande ambition : replonger le droit dans la fiction littéraire pour lui permettre de renouer avec ses racines.

Juriste et philosophe, vice-recteur des facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles, François Ost enseigne également à Genève et à Louvain-La-Neuve. Il dirige l’Académie européenne de théorie du droit et préside la Fondation pour les générations futures. Il a notamment publié Le Temps du droit.