Odile Jacob publie

Martine Segalen, Nicole Athea

Les Marchés de la maternité Préface de Nathalie Heinich - Date de parution : 3 novembre 2021

Contre la gestation pour autrui pourrait être le sous-titre de cet ouvrage qui prend position contre une pratique sociale trop souvent justifiée au nom du désir d’enfant.
Au cours du demi-siècle écoulé, de prodigieux progrès biologiques ont permis de mettre au monde des enfants qui viennent combler un désir au demeurant légitime de paternité et de maternité, mais ils ont engendré de nombreuses dérives dont celle qu’on désigne par le sigle GPA. Au nom de la primauté du droit subjectif, de puissants lobbies se font entendre pour que la France lève l’interdiction de cette pratique.
Cet ouvrage révèle l’envers de l’image du couple souriant tenant son bébé dans les bras. Il expose l’histoire de la pratique et les risques de toute nature que courent les femmes contraintes par leur situation familiale et financière d’abandonner un enfant qui est pourtant le leur. Cette violence inouïe à leur égard, comme à celui des enfants, est ici explorée dans ses multiples dimensions sociale, médicale, juridique, philosophique, psychologique.
Tel est le propos de cet ouvrage engagé pour le respect des femmes prises dans les filets des marchés de la maternité.

Martine Segalen (1940-2021), professeure émérite à l’université Paris-Nanterre, est l’auteure de nombreux ouvrages dont, coécrits avec Claudine Attias-Donfut : Grands-parents. La famille à travers les générations (3e éd.) et Avoir 20 ans en 2020 aux éditions Odile Jacob.
Nicole Athea est gynécologue et endocrinologue, ancienne interne et cheffe de clinique des Hôpitaux de Paris, coauteure du Magasin des enfants (Gallimard, 1994) et auteure de Parler de sexualité aux ados (Eyrolles, 2006).

Avec : Eliette Abecassis, écrivain – Sylviane Agacinski philosophe – Marie Balmary, psychanalyste et essayiste – Marie-Jo Bonnet, auteur de livres sur l’amour entre femmes – Frédérique Kuttenn professeur d’endocrinologie, co-rapporteur du groupe de travail sur l’évaluation des techniques d’aide médicale à la procréation– Ana-Luana Stoicea-Deram, enseignante en politiques sociales – Sandra Travers de Fautrier docteur en droit, docteur ès lettres – Monette Vacquin, psychanalyste.