Odile Jacob publie

Alain Ehrenberg

La Société du malaise

L’émancipation des mœurs, les transformations de l’entreprise et celles du capitalisme semblent affaiblir les liens sociaux ; l’individu doit de plus en plus compter sur sa « personnalité ». Il s’ensuit de nouvelles souffrances qui seraient liées à la difficulté à atteindre les idéaux qui nous sont fixés.

Que recouvre cette idée que la société crée des souffrances psychiques ? Y a-t-il une singularité française à cet égard ? L’individualisme ne finit-il pas par se retourner contre la société et contre l’individu ?

Poursuivant son enquête visant à « cerner la psychologie de l’homme des sociétés occidentales développées » (La Quinzaine littéraire), Alain Ehrenberg décrypte les inquiétudes logées au cœur du malaise français en comparant la France et les États-Unis.

« Un véritable “tableau clinique” de la société et de l’individu contemporains. » Robert Maggiori, Libération.

« Aussi érudit que sagace. » Alain-Gérard Slama, Le Figaro.

« Une puissance visionnaire pour saisir les mutations sociales décisives. » Les Inrockuptibles.

« Un livre perspicace pour comprendre l’impact de la névrose narcissique. » Roger Cohen, The New York Times.

Alain Ehrenberg est l’auteur du Culte de la performance, de L’Individu incertain et de La Fatigue d’être soi. Il est sociologue, directeur de recherche au CNRS.