Odile Jacob publie

Charlotte Perriand

Une vie de création

Charlotte Perriand fait partie de ces créateurs qui ont marqué le XXe siècle. Luttant farouchement dès 1927 contre les Arts décoratifs, elle a été avec Le Corbusier le précurseur de l’architecture d’intérieur. Nous lui devons une nouvelle approche de l’art d’habiter, ouverte, faite de jeux et de flexibilité, toujours en rapport harmonieux avec l’homme et son milieu.

Liée aux mouvements d’avant-garde des années 1930, à Fernand Léger et à Jean Prouvé, mais surtout célèbre pour sa collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, elle a signé avec eux une série de meubles révolutionnaires qui sont devenus de grands classiques. Animée par une insatiable curiosité, elle a voyagé à travers d’autres cultures (Japon, Indochine, Brésil) qui ont influencé son œuvre, notamment le très zen « Espace Thé » de l’Unesco (1993). 

Dans cette autobiographie, elle nous fait partager le destin d’une femme hors du commun qui a toujours su concilier une extraordinaire exigence de rigueur avec un amour de la vie, de la nature et de la liberté.