Odile Jacob publie

Yves Pouliquen

Félix Vicq d’Azyr, les Lumières et la Révolution

Dans le bouillonnement de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Félix Vicq d’Azyr a été surnommé le « Buffon de la médecine ».

Dans l’esprit de L’Encyclopédie, ses travaux sur l’état de santé et l’hygiène des Français, mais aussi sur l’anatomie du cerveau, lui valurent la gloire et les honneurs de l’Ancien Régime. Au point qu’il fut nommé premier médecin de Marie-Antoinette. Il n’en vécut pas moins de près la Révolution avant de s’éteindre, jeune encore, sous la Terreur.

Yves Pouliquen restitue l’effervescence scientifique des années qui précédèrent la Révolution, au cours desquelles Vicq d’Azyr s’imposa tel un météore. Il redonne surtout vie à ce que fut le rôle d’« intellectuel engagé » comme lui au fil des soubresauts politiques qui agitèrent ensuite la France.

Yves Pouliquen est membre de l’Académie française. Il a notamment publié La Transparence de l’œil, Un oculiste au siècle des Lumières, Le Geste et l’Esprit, Madame de Sévigné et la médecine du Grand Siècle, Le Médecin et le Dictateur. Chirurgien, il a dirigé le service d’ophtalmologie de l’Hôtel-Dieu de Paris.