Odile Jacob publie

Frédéric Lordon

La Politique du capital

Quand, en janvier 1999, la Société Générale décide de fusionner avec Paribas, la BNP, isolée, n’a pas d’autre choix, pour survivre, que de lancer une double contre-OPE, événement inouï dans le capitalisme français. Ce livre suit au plus près ce combat des OPE qui va faire rage pendant six mois, pour en restituer toutes les manœuvres et tous les mouvements sur l’échiquier du capital. Les puissances d’argent ne font pas qu’acheter, vendre ou investir : elles ne cessent de chercher à s’allier, s’influencer ou se dominer. Cette politique du capital a moins pour objet le profit que la conservation, l’expansion et l’affirmation de la puissance. Ce livre en trouve le fin mot chez Spinoza qui fait voir derrière les motions déchaînées de la prédation financière l’effort vital déployé par chacun " pour persévérer dans son être ".

Frédéric Lordon est chargé de recherche au CNRS et membre du CEPREMAP.