Odile Jacob publie

Michel Schneider

Big Mother

La France est malade de sa politique comme certains enfants de leur mère : dirigeants n’osant plus diriger, citoyens infantilisés attendant tout de l'État… Où sont les pères ? Est-ce la fin de la référence paternelle et de l’ordre symbolique ? Big Mother ne doit pas nous ôter « le trouble de penser et la peine de vivre ». « Il ne s’agit pas de choisir entre une mère totalement dévouée et un père interdicteur, mais bien de rompre avec l’infantilisation. Ce que tente cette passionnante et habile étude clinique des passions politiques. » Le Monde de l’éducation. Psychanalyste, Michel Schneider a été directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture. Il est notamment l’auteur de Musiques de nuit et de Prima Donna : opéra et inconscient.