Odile Jacob publie

Vincent de Gaulejac, Isabelle Seret

Mon enfant se radicalise Des familles de djihadistes et des jeunes témoignent Préface de Roland Gori

 Pourquoi le djihadisme exerce-t-il une telle séduction sur certains jeunes ? Que faire de ceux qui se sont radicalisés ? Comment empêcher d’autres jeunes de basculer dans la radicalisation ?

Ce livre défend une conviction : toute démarche de prévention doit associer les jeunes et les familles qui ont été confrontés à la radicalisation pour dissuader ceux qui souhaitent emprunter ce chemin. Les témoignages de Mansour, de Marie, d’Éric, de Tia et d’autres permettent de comprendre en profondeur leurs parcours, leurs motivations, leurs revirements et pourquoi le djihadisme séduit des jeunes en quête de sens, de place, d’aventure. Les récits des mères de djihadistes révèlent la détresse des familles, déchirées entre leur loyauté affective et un sentiment dévastateur de honte. Ils révèlent aussi leur besoin d’agir, de s’associer à la lutte contre la violence. Ils permettent d’explorer les sources du « choix » djihadiste et les moyens de l’éviter.

L’approche préventive développée dans ce livre a été initiée en Belgique. Elle rencontre un intérêt croissant en France.

Vincent de Gaulejac est professeur émérite à l’université Paris-VII-Diderot. Président du Réseau international de sociologie clinique, il est l’auteur d’une vingtaine de livres, notamment Les Sources de la honte et La Lutte des places.

Isabelle Seret est journaliste, sociologue clinicienne formée à la victimologie. Elle accompagne des jeunes et des familles confrontés à la radicalisation pour les mobiliser dans des programmes de prévention.

Préface de Roland Gori
Roland Gori est psychanalyste, professeur honoraire de psychopathologie à Aix-Marseille Université.