Odile Jacob publie

David Ignatius

Une vie de mensonges Traduit de l'anglais (États-Unis) par Michel Bessières et Agnès Botz.

Roger Ferris est à la CIA l’un des responsables de la lutte contre le terrorisme. Il revient d’Irak avec une jambe blessée et une mission en forme de défi : infiltrer le réseau d’un des grands chefs terroristes, connu sous le nom de Suleiman. Son plan reprend l’un des chefs- d’œuvre mis au point par les services secrets britanniques durant la Seconde Guerre mondiale : inventer un faux officier qui aurait réussi à recruter un agent dans les rangs de l’ennemi pour semer la discorde.

Mensonges, faux-semblants, doubles et légendes : Ferris se retrouve embarqué dans un dédale inextricable. Il ne trouvera de soutien qu’auprès du si charmant chef des services secrets jordaniens. Mais peut-il lui faire confiance ? Qui trompe qui ? Qui tire les ficelles ?

« Une fiction plus vraie que nature. Les agents de la CIA admirent Ignatius parce qu’il est l’auteur qui comprend le mieux les subtilités de leur métier. Fascinant ! »


George Tenet, ancien directeur de la CIA.

Éditorialiste au Washington Post, David Ignatius a longtemps couvert l’actualité liée à la CIA et au Moyen-Orient comme reporter ou correspondant. Il a publié plusieurs thrillers remarqués dont Nom de code SIRO, Le Scoop, La Banque de la peur, Le Magnat.