Odile Jacob publie

Jean Bernard

Le Sang des poètes

Ma vie scientifique a eu pour premier et constant motif le sang, sa naissance, ses fonctions, ses maladies, ses changements. Le jour, j'étudiais les globules, les sérums. Le soir, je lisais ou relisais les poètes. Parfois je rencontrais à nouveau le sang. Une intuition, une allusion du poète venaient éclairer ma réflexion clinique ou biologique du lendemain.Les échanges ainsi établis ont inspiré ce livre, qui est une anthologie personnelle. C'est le même sang qui coule dans les vaisseaux d'Iphigénie avant le sacrifice projeté, qui frétille sous l'oeil dans le microscope, qui brille aux lèvres qui se rendent... La présente anthologie porte témoignage de cette unité et de cette diversité du sang. " Jean Bernard