Odile Jacob publie

Alain Supiot

La Solidarité Enquête sur un principe juridique

La solidarité n’est ni assurance ni assistance. Elle ne divise pas le monde entre ceux qui donneraient sans recevoir et ceux
qui recevraient sans avoir rien à donner : tous contribuent selon leurs capacités et reçoivent selon leurs besoins. Le droit européen a récemment hissé la solidarité au rang de principe fondamental, à l’instar de la liberté, de l’égalité et de la justice. Dans le même temps, l’idéologie libérale en promeut le démantèlement méthodique, considérant qu’une « grande société » fondée sur l’ordre du Marché « n’a que faire de la “solidarité” » (F. Hayek).

La question se pose donc de savoir si la solidarité est le témoin provisoire d’un ordre juridique condamné à disparaître ou bien l’un des ferments de sa recomposition. L’enquête conduite dans ce livre vise à y répondre. Elle commence par retracer l’histoire du concept de « solidarité », depuis son apparition en droit romain jusqu’à sa moderne diffusion en biologie, en sociologie et en droit social. Elle se poursuit en examinant cette notion d’origine européenne au prisme d’autres civilisations. Explorant les évolutions politiques et législatives les plus récentes, elle met enfin en évidence l’extrême actualité du principe de solidarité dans toutes les grandes régions du monde.

Alain Supiot est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « État social et mondialisation : analyse juridique
des solidarités ».

Contributions de Gilbert Achcar, Mohammad Ali Amir-Moezzi, Anne Cheng, Roberto Fragale Filho, Xiang Feng, Jean-Pierre Laborde, Danouta Liberski-Bagnoud, Charles Malamoud, Mohamed Mahmoud Mohamed Salah, Pierre Musso, André Pichot, Michael J. Piore, Alain Rauwel, Jean-Noël Robert, Supriya Routh, Pierre Rodière et Alain Wijffels.