Odile Jacob publie

Pierre-Noël Giraud

L'Homme inutile Une économie politique du populisme

Les « damnés de la terre », aujourd’hui, ce sont les hommes inutiles : chômeurs, travailleurs précaires, paysans sans terre, réduits à survivre de l’assistance publique ou familiale. L’inutilité est la pire forme des inégalités, car elle enferme dans des trappes dont il est impossible de sortir.
Dans la première édition de ce livre, Pierre-Noël Giraud nous avait prévenus : nos sociétés ne peuvent plus se dérober à cette question de l’inutilité, désormais centrale avec celle de l’environnement. La montée des populismes en Europe et aux États-Unis confirme son diagnostic : les populismes se nourrissent de l’accroissement des inégalités et de l’inutilité, et il faut les combattre sur ce terrain.
Comment rompre avec la spirale de l’inutilité ? Les risques sociaux et politiques de celle-ci sont énormes – guerres civiles, migrations, populismes. C’est pourquoi Pierre-Noël Giraud préconise dans cette nouvelle édition de mesurer l’efficacité des politiques publiques à l’aune de cet objectif : faire en sorte qu’il n’y ait plus d’inutiles.

Pierre-Noël Giraud est professeur d’économie à Mines-ParisTech et à Dauphine, PSL-Research University. Il est l’auteur d’ouvrages d’économie qui ont fait date, dont L’Inégalité du monde (1996), Le Commerce des promesses (nouvelle édition en 2009) et, plus récemment, L’industrie française décroche-t-elle ? (2013).