Odile Jacob publie

France Schott-Billmann

Le Besoin de danser

Bals populaires, danses orientales ou africaines, rave parties : depuis quelques années, nos contemporains semblent redécouvrir le plaisir de danser. Le phénomène est massif, populaire, anonyme. Héritées de la tradition ou bien transculturelles, ces " nouvelles danses " s’inventent ou se pratiquent dans les banlieues, les rues, les boîtes de nuit, loin de l’univers des danseurs professionnels. Pourquoi ce besoin de danser ? Est-ce une simple recherche de liberté, de griserie, de fête et, parfois, de transgression ? Ne faut-il pas y voir plutôt un retour à des formes primitives, la manifestation d’un désir de transe ? Et aussi l’expression d’une utopie, celle d’une société planétaire, organiquement fraternelle et festive ?

Psychanalyste et danse-thérapeute, France Schott-Billmann enseigne l’art-thérapie à l’université de Paris-V.