Odile Jacob publie

Pierre Buser, Claude Debru

Le Temps, instant et durée De la philosophie aux neurosciences

Longtemps, scientifiques et philosophes ont parlé à l’unisson d’un seul et même temps. Le temps de l’homme était intégré dans le temps de la nature. La science moderne a considérablement modifié cette perspective. Elle évoque désormais un divorce possible du temps de la physique et du temps de la psychologie. Quelque chose a été rompu.

Pierre Buser et Claude Debru reviennent, dans ce livre magistral, sur l’évolution de notre conception du temps, à travers les époques, mais aussi les disciplines. Alors que la physique d’aujourd’hui discute beaucoup de la réversibilité du temps, la psychologie et les neurosciences se tournent volontiers vers deux autres facettes : l’instant présent et la perception du futur immédiat, ce « sens du futur » qui peut être cerné avec une rigueur scientifique.

Il n’est donc désormais plus question d’un temps unique. En créant son propre temps, l’homme a fini par en comprendre la singularité par rapport à un temps physique lui-même démultiplié et diversifié. Une réconciliation entre ces différents temps, de plus en plus antagonistes, est-elle encore à ce jour envisageable ?

Pierre Buser est professeur émérite de neurosciences à l’université Pierre-et-Marie-Curie à Paris. Il est notamment l’auteur de Cerveau de soi, Cerveau de l’autre et de L’Inconscient aux mille visages.

Claude Debru est professeur de philosophie des sciences à l’École normale supérieure.

Tous deux appartiennent à l’Académie des sciences.