Odile Jacob publie

Claude Gudin

Histoire naturelle des microalgues

« Le Nautilus flottait au milieu d’une couche phosphorescente produite par des myriades d’animalcules lumineux, dont l’étincellement s’accroissait en glissant sur la coque métallique de l’appareil. » Déjà Jules Verne en parlait. Elles sont partout, ces microalgues. Nées dans la mer il y a trois milliards d’années, elles ont eu le temps de se faire à pratiquement tous les types de milieux – de l’eau sursalée à l’eau douce, du chaud au froid, à différentes profondeurs – et de s’adapter à la vie terrestre fixées sur les roches, les troncs d’arbres ou dans les poils des animaux. Elles sympathisent même avec des champignons pour former des lichens adaptés à la sécheresse.

D’où viennent-elles ? Quelles ressources peuvent-elles nous apporter ? Leur mise en culture et leur exploitation sont beaucoup plus récentes que l’agriculture et l’horticulture. Et pourtant, leur pouvoir régénérateur de l’atmosphère polluée, en particulier, pourrait se révéler décisif pour l’avenir de l’humanité.

L’un des plus grands spécialistes mondiaux des microalgues nous fait découvrir ce monde de l’infiniment petit.

Ingénieur et chercheur spécialisé dans la culture d’organismes photosynthétiques, au sein de British Petroleum, puis au CEA, Claude Gudin a reçu la médaille d’or 1994 de l’Académie d’agriculture. Il a également enseigné la biotechnologie à l’École centrale de Paris.