Odile Jacob publie

Maurice Tubiana

L'Éducation et la Vie

La France est le pays européen où les décès de jeunes par mort violente (suicides, accidents, drogues) sont de loin les plus nombreux. C’est l’expression d’un mal-être, et Maurice Tubiana en examine ici les causes possibles. Le pessimisme ambiant, les formes d’éducation qui se sont imposées depuis la Seconde Guerre mondiale ont-ils fragilisé les adolescents ? En donnant la préséance à la satisfaction immédiate des pulsions sur la construction de l’avenir, aux émotions sur la rationalité, l’éducation actuelle enferme les jeunes dans le présent et accroît leurs inquiétudes face aux responsabilités de l’âge adulte. Elle encourage une recherche des sensations fortes, une fuite dans le plaisir et, quand celui-ci se dérobe, le nihilisme. Blasés, les jeunes sont désemparés. Il faut rechercher de nouvelles modalités d’éducation capables de former leur caractère, de leur redonner l’espérance et la maîtrise de leur destin.

Maurice Tubiana est membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine. Il est président du Centre Antoine-Béclère. Il a notamment publié La Lumière dans l’ombre : le cancer hier et demain.