Odile Jacob publie

Hervé Le Bras

Essai de géométrie sociale

Les hommes, pensait Kant, sont à la fois poussés à s’associer et enclins à s’isoler. Cette contradiction explique leur occupation de l’espace dans le temps : concentrations de populations, circulations de migrants et, entre les deux, constructions de labyrinthes. Cette géométrie sociale est représentée ici dans ses fondements (brisures de symétries, fractales, fractions continues), dans ses représentations (mythes platoniciens, utopies urbaines, romans de Kafka) et dans ses objets (mariages, invasions, migrations). Ce livre est un manifeste pour les sciences sociales que l’on dit en crise au moment où elles n’auront jamais été aussi efficaces contre les préjugés qui alimentent nos craintes, sur le risque d’"invasion" ou pour l’existence d’une "population de souche"...

Hervé Le Bras, polytechnicien, démographe, est directeur d’études à l’École des hautes études en . Il a publié notamment Les Trois France.