Odile Jacob publie

Philippe Moati

La Nouvelle Révolution commerciale


À quoi riment toutes ces cartes de fidélité qu’on nous propose sans cesse ? Pourquoi tous ces « bouquets » de services qu’offrent banques, compagnies de téléphone, opérateurs multimédias ? Internet permet-il vraiment d’« acheter mieux » ? Comment s’y retrouver entre marques de distributeurs et producteurs qui ouvrent directement boutique ? Comment expliquer, par exemple, le succès de Nespresso et que nous vend-on réellement ?

Toute notre vie quotidienne est bouleversée à petits pas par une « nouvelle révolution commerciale » dont Philippe Moati met au jour les grands axes. D’un commerce naguère surtout préoccupé d’écouler efficacement des produits selon une logique industrielle de masse, on passe ainsi à des mécanismes visant à mieux répondre à des attentes plus personnalisées. Et, désormais, les biens servent souvent surtout de prétextes ou de supports pour nous vendre des services. Au-delà de la restructuration du secteur du commerce de détail, c’est l’architecture des marchés léguée par les Trente Glorieuses qui se trouve ainsi redéfinie.

Pour autant, peut-on dire que « le client est roi » ?

Pour mieux comprendre comment, déjà, nous achetons : les stratégies des grands groupes révélées au grand jour.

 Philippe Moati est professeur d’économie à l’université Paris-Diderot. Après avoir été directeur de recherche au Crédoc où il s’est affirmé comme un spécialiste du commerce, il est désormais coprésident de l’Observatoire Société et Consommation (Obsoco). Il a notamment publié L’Avenir de la grande distribution.