Odile Jacob publie

Michel Pinault

Frédéric Joliot-Curie

Frédéric Joliot-Curie est mort le 14 août 1958, à cinquante-huit ans. Le moment est venu, avec le centième anniversaire de sa naissance, de reparcourir l’itinéraire de celui qui fut l’un des Français les plus connus de son temps, dans le monde entier. En décembre 1935, il reçoit, avec sa femme Irène, le prix Nobel de chimie pour la découverte de la radioactivité artificielle ; en 1950, il est révoqué du Haut Commissariat à l’énergie atomique. Entre-temps, il aura été professeur au Collège de France, maître d’œuvre de la première pile atomique française, mais il aura aussi été très engagé en politique avant d’être, sur la fin de sa vie, l’un des promoteurs de l’Appel de Stockholm pour l’interdiction de la bombe atomique. Un jour, le visage de Joliot-Curie rejoindra celui des autres pionniers de l’atome qui se sont posé les mêmes questions que lui sur les responsabilités de la science : Einstein, Oppenheimer, Bohr, Sakharov et d’autres. Voici l’occasion de découvrir la vie de l’un des grands intellectuels du milieu de ce siècle au carrefour entre recherche pure, applications sociales et combat politique. 

Docteur en histoire, Michel Pinault est spécialiste d’histoire des sciences et des milieux scientifiques au XXe siècle.