Odile Jacob publie

Jacques Thèze

La Force du système immunitaire Vers de nouveaux traitements des plus grandes maladies

Comment le corps humain se défend-il avec autant de succès contre ses innombrables ennemis, bactéries, virus, cellules cancéreuses ? Pourquoi lui arrive-t-il de perdre la partie face à des agresseurs trop malins ? Et pourquoi en vient-il parfois à se dérégler, jusqu’à prendre pour cible le corps qu’il est censé défendre, comme dans les maladies auto-immunes? Les stratégies de nos défenses immunitaires sont d’une extraordinaire diversité, anticorps, leucocytes, cellules tueuses et lymphocytes régulateurs recourant à des méthodes fascinantes pour parvenir à leurs fins. Et l’on s’émerveille de comprendre le fonctionnement d’un système aussi organisé, capable de transporter en un clin d’œil, d’un bout à l’autre du corps, les molécules ou les cellules capables de neutraliser les attaques les plus pernicieuses. Notre système immunitaire se révèle comme une individualité à part entière, dotée d’un langage, d’une sensibilité (au stress, en particulier), de stratégies préétablies, celles de nos « défenses innées », mais aussi de facultés d’apprentissage et de mémoire qui caractérisent l’immunité « adaptative ». Au-delà des concepts trop simples de « soi » et de « non-soi », l’immunologie forge toujours de nouveaux outils pour préparer l’avenir. Les grandes maladies comme le cancer, le sida et bien d’autres céderont-elles à de futurs vaccins ? Les nouveaux médicaments issus du génie immunologique tiendront-ils toutes leurs promesses ? En attendant, comme elle l’a toujours fait, notre « intelligence » immunitaire ne cesse de s’adapter pour apprendre à gérer les situations nouvelles.

Jacques Thèze, professeur à l’Institut Pasteur, membre correspondant de l’Académie de médecine et expert auprès de l’Organisation mondiale de la santé, est un spécialiste internationalement reconnu dans la lutte contre le sida. Comme médecin et scientifique, ses travaux ont également contribué à faire émerger l’immunologie au rang des sciences biomédicales de pointe.