Odile Jacob publie

Jean Clavreul

L'homme qui marche sous la pluie Un psychanalyste avec Lacan

« La psychanalyse met en cause notre façon même de construire nos idées et nos systèmes de pensée. Freud a été modeste en comparant la révolution psychanalytique à la révolution copernicienne. La psychanalyse touche à des problèmes tout à fait essentiels concernant l’homme et son destin », écrit Jean Clavreul au tout début de cet ouvrage en forme de testament intellectuel, dans lequel il livre ce qu’il appelle sa « mémoire psychanalytique ».

Il y dresse le bilan de la « révolution lacanienne », restituant les nœuds de la pensée de Lacan et ce que l’école qu’il a fondée a apporté. Il propose aussi ses réflexions critiques, appuyées par une longue pratique, sur les grandes questions qu’on agite aujourd’hui autour de la psychanalyse : sa légitimité, son rôle social, son « efficacité » thérapeutique, son fonctionnement interne.



Sur le mode de la causerie, le parcours et les méditations originales d’un des maîtres du lacanisme.

Psychiatre et psychanalyste proche de Jacques Lacan, Jean Clavreul joua un rôle majeur dans l’École freudienne de Paris. Excellent clinicien, il forma de nombreux psychanalystes importants. Il a notamment publié Le Couple pervers, L’Ordre médical, Le Désir et la Loi et La Perversion.