Odile Jacob publie

Jacques Hochmann

La Consolation Essai sur le soin psychique

On a beaucoup tourmenté les fous. On les a brûlés, déportés, enfermés. On s'est attaqué à leur corps à coups de médications agressives, de chocs électriques. On est allé jusqu'à leur ouvrir le crâne. Or soigner n'est ni réprimer la folie ni l'exalter de manière apitoyée. Soigner, c'est consoler, soulager celui qui souffre; c'est poser un baume sur ses plaies à vif et le préparer à se laisser guérir.

Professeur de psychiatrie de l'enfant à l'université Claude-Bernard, Jacques Hochmann est médecin au Centre hospitalier Le Vinatier, où il dirige l'Institut de traitement des troubles de l'affectivité et de la cognition.