Odile Jacob publie

Pierre Daix

Pour une histoire culturelle de l'art moderne Le XXe siècle

L’art moderne du XXe siècle trouve son unité dans le refus de l’académisme et les innovations successives. De l’éblouissement devant les arts primitifs, qui unit Matisse et Picasso aux expressionnistes, naissent les révolutions du cubisme et de la peinture abstraite. Les deux guerres mondiales viennent ensuite, chacune à sa manière, enrichir la vision de la contre-culture artistique, avec les mouvements dadaïstes et surréalistes, mais aussi le travail de Miro, Dubuffet, l’école de New York, Bacon ou Cobra. Depuis les années 1970, pourtant, face aux conquêtes et aux extensions renouvelées de l’art moderne, se multiplient les ruptures d’un autre ordre. Dès lors, l’art contemporain n’est-il pas devenu une nouvelle forme d’académisme ?

Pierre Daix est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages sur la peinture. 

Les Éditions Odile Jacob ont publié le premier volume de Pour une histoire culturelle de l’art moderne, consacrée à la période qui va de David à Cézanne.