Odile Jacob publie

Daniel Widlöcher

Les Nouvelles Cartes de la psychanalyse

Cet ouvrage entend mener une réflexion fondée sur la confrontation du domaine de la psychanalyse avec celui des sciences de l'esprit. Deux raisons, au moins, rendent nécessaire cette entreprise : Les progrés de la neurobiologie et le développement des sciences cognitives ont éclairé sous un jour entièrement neuf le mécanisme de production des opérations mentales. La pratique et la théorie de la psychanalyse désormais centenaires courent un grave risque d'isolement si elles refusent d'être interrogées sur leurs relations avec les autres sciences de l'esprit. Somme toute, il n'y a pas de raison que la psychanalyse échappe à un questionnement critique à l'égard de ses "progrés" - c'est, du reste ce qui se passe aujourd'hui et avec une certaine véhémence aux États-Unis. Cette salutaire confrontation permettra de déterminer la contribution fondamentalement spécifique de la psychanalyse, qui est d'être une forme originale de communication, entre l'analysant et l'analyste d'une part, entre le conscient et l'inconscient du sujet d'autre part. Quel type de connaissance cette communication permet-elle de mettre au jour ? Surtout, à quelles conditions la méthode psychanalytique peut-elle dépasser l'individuel et se trouver "objective" ?

Ce plaidoyer pour un véritable dialogue interdisciplinaire trouve une belle illustration dans la question très actuelle des médicaments "psychotropes". Il est clair, en effet, que la psychothérapie et la chimiothérapie ont l'une et l'autre à s'épauler dans le traitement de l'angoisse ou de la dépression. C'est ainsi seulement que se dessineront de nouvelles cartes pour la psychanalyse.

Le professeur Daniel Wildlöcher dirige le service de psychiatrie de la Pitié-Salpêtrière.