Odile Jacob publie

Jean Guilaine

Mémoires d'un protohistorien La traversée des âges

« J’ai vécu pour l’archéologie. Je lui ai consacré mon énergie, ma détermination.

Je mesure le privilège que j’ai eu de disposer de tout mon temps pour prospecter, fouiller, voyager, rapporter, écrire, enseigner et, bien sûr, appréhender ce basculement fondamental qu’assumèrent nos semblables en devenant agriculteurs. »
J. G.

Débutée dans son Occitanie natale, l’emprise des recherches archéologiques de Jean Guilaine s’est étendue à l’ensemble du Bassin méditerranéen : péninsule Ibérique, Andorre, Italie méridionale, Sicile, Grèce, Chypre. En perspective : les dix millénaires qui ont conduit des ultimes sociétés de chasseurs-cueilleurs jusqu’au monde urbanisé antique.

Dix millénaires protohistoriques sont donc ici décrits, tout au long d’une vie scientifique où sont relatés, non sans humour, le cheminement, les péripéties et les principales figures. On y croise notamment Fernand Braudel, Jacques Ruffié, Jacques Le Goff ou encore André Miquel. Ce parcours trouve son aboutissement au Collège de France, où Jean Guilaine a enseigné cette période si essentielle de l’humanité à laquelle il a su donner sa pleine dimension.

Jean Guilaine est professeur émérite au Collège de France, directeur d’études à l’EHESS et membre de l’Institut. Considéré comme l’un des plus grands spécialistes du Néolithique, il a notamment publié Les Chemins de la protohistoire et La Seconde Naissance de l’homme.