Odile Jacob publie

Michel Godet

Bonnes nouvelles des conspirateurs du futur Prix de la Fondation Édouard Bonnefous de l’Institut de France 2011

Il était une fois la France, un pays merveilleux par sa variété et la richesse de son patrimoine. En effet, l’espérance de vie a augmenté de quarante ans depuis 1900 et continue de progresser, et le niveau de vie a décuplé en un siècle ! Pourtant, les Français sont pessimistes face à l’avenir.

L’auteur, toujours à contre-courant des idées reçues, montre que :

• l’optimisme est justifié pour l’avenir de nos enfants ;

• l’immigration est nécessaire, encore faut-il la réussir ;

• la mondialisation et le développement durable vont dans le sens des relocalisations ;

• il faut « penser local pour agir global » en mutualisant les bonnes pratiques ;

• si la France d’en haut est empêtrée dans ses contradictions, la France des territoires entreprend et innove.

Bonnes Nouvelles n’est pas une fiction, mais un recueil de faits et d’actes de quatorze « conspirateurs du futur », c’est-à-dire des hommes et des femmes de terrain qui, au-delà de toute attente et souvent dans des conditions difficiles, ont su rebondir à partir d’eux-mêmes et d’initiatives innovantes et ambitieuses. Le levier des projets et la force des liens sont capables de changer le monde et de permettre à chacun de devenir entrepreneur de sa vie.

Telle est la leçon contagieuse de Bonnes Nouvelles.

Michel Godet est professeur au Conservatoire national des arts et métiers, titulaire de la chaire de prospective stratégique. Il est aussi membre de l’Académie des techno­logies, du Conseil d’analyse économique et du comité directeur de l’Institut Montaigne.

Il a publié, entre autres, Le Courage du bon sens. Pour construire l’avenir autrement.